Bienvenue sur le site intermodalite.com. Vous trouverez sur cette page les derniers articles & les dernières informations concernant le portail de l'Intermodalité. Site d’informations sur le transport & la logistique, vous avez la possibilité d’interagir sur chacun des articles soit en déposant un commentaire, soit en participant à leur notation. Vous avez la possibilité de déposer un article de fond en devenant membre du portail de l’Intermodalité, remplissez le formulaire afin d’obtenir les codes utilisateur.

Résultat de recherche catégorie "Transport voyageur"

  1. 12
    mars

    EUROLINES LANCE PARIS-MARSEILLE EN AUTOCAR

    Note 2.82/5 (184 votes)
    Posté par CG, 12-03-2013 à 12:12 | Commenter | nb: 0 nombre de commentaires
    EUROLINES LANCE PARIS-MARSEILLE EN AUTOCAR

    Communiqué de presse
    Paris, le 12 mars 2013
    EUROLINES LANCE PARIS-MARSEILLE EN AUTOCAR
    Le leader des lignes internationales par autocar en Europe poursuit le développement de son offre en France avec l’ouverture de la liaison Paris-Marseille début mars.
    Cette nouvelle liaison relie la capitale à Marseille, capitale européenne de la culture en 2013 à partir de 39 euros (plein tarif) et [...] favorise ainsi la mobilité entre les deux régions. Paris-Marseille est l’une des 175 connexions interrégionales aujourd’hui proposées par Eurolines.
    Une nouvelle liaison sur la ligne « des trois capitales »
    Premier opérateur privé à avoir obtenu l’autorisation de commercialiser des liaisons interrégionales en septembre 2011, et notamment la ligne Paris-Lyon, Eurolines poursuit le développement de cette offre alternative en assurant désormais Paris-Marseille. La liaison sera d’abord assurée 4 fois par semaine, puis quotidiennement à partir du 1er avril.
    Les trois capitales : Paris, Marseille, capitale européenne de la culture en 2013 et Lyon, ancienne capitale des Gaules sont ainsi désormais reliées entre elles à petit prix.
    Les voyageurs au départ de Paris partiront de la gare routière internationale de Paris-Gallieni et arriveront à Marseille à la gare routière de St-Charles ou à Lyon au centre d’échange de Lyon Perrache.
    « Dans le contexte actuel, l’autocar reste plus que jamais un moyen de transport pertinent. Cette nouvelle ligne a un beau potentiel de croissance et Eurolines s’appuie sur ce qui a fait son succès pour répondre à la demande : prix attractifs, même en dernière minute, maillage étroit du réseau en Europe et en France, et confort des cars. » – Antoine MICHON, Directeur Général d’Eurolines
    Avec ses petits prix même le jour du départ Eurolines se positionne en alternative économique aux autres moyens de transport existants et favorise les voyages à bas coût, ce qui répond d’ailleurs à une véritable attente des voyageurs à la recherche d’une offre tarifaire réduite. 71% des Français se disent en effet intéressés par cette nouvelle offre interrégionale (source : enquête IPSOS réalisée en avril 2012 (1)).
    (1) Etude qualitative réalisée auprès d’un échantillon de 1 400 individus, représentatif de l’ensemble de la population française. Plus de résultats disponibles sur demande.
    http://www.eurolines.fr/fr/ | EN SAVOIR PLUS | LIRE L'ARTICLE

    Catégorie : Transport voyageur | Origine de l'article : intermodalite.com
  2. 12
    mars

    ARAF : Equilibre économique d’une convention de service public

    Note 2.82/5 (188 votes)
    Posté par CG, 12-03-2013 à 10:30 | Commenter | nb: 0 nombre de commentaires
    ARAF : Equilibre économique d’une convention de service public

    ARAF: Autorité de régulation des activités ferroviaires
    5 mars 2013
    L’Autorité fixe les procédures et les critères qu’elle utilisera pour analyser les dessertes de cabotage réalisables à l’occasion d’un service de transport international de voyageurs.

    Les services de transport ferroviaire international de voyageurs sont ouverts à la concurrence depuis décembre 2009.
    Il [...] revient à l’Autorité de régulation des activités ferroviaires de vérifier si l’objet principal d’une proposition de nouveau service international est bien le transport international.
    En effet, afin de donner une chance réelle à de nouveaux services internationaux d’être économiquement rentables, notamment face à la concurrence de l’opérateur historique, les entreprises ferroviaires ont la possibilité d’effectuer des dessertes intérieures sur le territoire national (dites de cabotage) par la même occasion. Cette possibilité ne peut toutefois pas être utilisée pour anticiper l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire national.
    L’Autorité doit également vérifier si les dessertes intérieures ainsi offertes compromettent ou non l’équilibre économique d’une convention de service public, ces dessertes pouvant concurrencer des services subventionnés comme les trains régionaux, les transiliens ou les trains d’équilibre du territoire.
    A l’automne 2012, l’Autorité avait engagé, auprès de l’ensemble des acteurs ferroviaires, une consultation publique sur les conditions de réalisation des services de transport international de voyageurs comportant des dessertes intérieures.
    Cette consultation a recueilli 22 contributions émanant de 8 entreprises ferroviaires ou de leurs associations représentatives, d’un gestionnaire d’infrastructures, de 4 régions, de 6 régulateurs ferroviaires européens, d’une association d’usagers, du Ministère chargé des transports et de la Commission européenne.
    Sur cette base, l’Autorité a, dans sa décision du 27 février dernier, défini la procédure et les critères, tant quantitatifs que qualitatifs, qu’elle utilisera pour vérifier le caractère international du service de voyageurs et déterminer si l’équilibre d’une convention de service public est compromis.
    Ce cadre fournira aux entreprises ferroviaires des indications suffisamment précises pour la préparation de leurs nouveaux services tout en assurant une marge de manœuvre pour tenir compte de la situation spécifique des territoires.

    Commentaire Intermodalité.com
    L’ARAF surprend par ses critères en ce qui concerne la clarification des positions qu’elle aura à prendre en compte pour analyser la concurrence émanant des entrants sur la partie des dessertes domestiques effectuées par des services ferroviaires internationaux. En effet, la notion de préservation de l’équilibre économique d’une convention de service public est ici introduite. Or en l’état actuel des services concernés sur le territoire national, les trains TER et TET en particuliers bénéficient de conventions permettant à la SNCF de facturer les kilomètres produits dans le haut de la fourchette européenne (Source FNAUT). Les comptes annuels de la SNCF font également état de deux particularités : SNCF Proximités dispose de progressions de résultats significatifs et TET est abondé de 320 M€ de subvention d’équilibre par l’Etat. Ces deux activités sont équilibrées par des allocations des collectivités, les recettes commerciales ne représentant qu’une partie très relative de l’activité. Dès lors, un service concurrent qui doit s’établir aux risques et périls de l’exploitant est nécessairement en situation défavorable quel que soit le scénario retenu et ne semble pas être en mesure de porter atteinte à un quelconque équilibre économique d’un service TER ou TET qui n’est pas accessible commercialement. La modicité de la part des recettes commerciales en particulier sur les TER est révélée par la volonté de Régions, dont Languedoc Roussillon, d’instaurer sur tout son territoire un billet à tarif unique à 1€. Il semble difficile d’apprécier les composantes d’un déséquilibre économique provoqué sur un service conventionné. Cette difficulté est encore amplifiée quand on intègre le fait que la SNCF voit ses matériels TER financés par les Régions et qu’une discussion s’installe pour savoir si un financement de l’Etat peut se mettre en place pour remplacer les matériels TET. En corolaire, il faut aussi noter que l’entretien du parc TER et TET fait intervenir exclusivement les ateliers SNCF et cette disposition est intégrée dans le périmètre contractuel protégé des transports intérieurs Français. Sur ce point, la concurrence semblerait déjà être intervenue pour s’assurer du prix du marché pour de telles prestations. L’ARAF semble profondément désarmée.
    http://www.claraco.com | EN SAVOIR PLUS | LIRE L'ARTICLE

    Catégorie : Transport voyageur | Origine de l'article : intermodalite.com
  3. 04
    mars

    Barcelone – Toulouse : Un test pour le marché

    Note 2.69/5 (273 votes)
    Posté par CG, 04-03-2013 à 17:18 | Commenter | Voir commentaires | nb: 4 nombre de commentaires
    Barcelone – Toulouse : Un test pour le marché

    Dès cette année, la RENFE va faire redécouvrir la France à ses TGV Alsthom de première génération. Ces rames S100 qui sont des sœurs des TGV Atlantiques sont en effet le modèle le plus adapté pour faciliter leur acceptation sur le réseau Français. Après équipement des dispositifs de sécurité et d’alimentation français, les rames rénovées sont en cours d’homologation en [...] France. Dix rames sont concernées et elles seront engagées au départ de Barcelone vers Lyon, Marseille et Toulouse. Cette liaison quotidienne Barcelone – Toulouse sera un test grandeur nature du marché tant expliqué par le Conseil Régional midi – Pyrénées et Eurosud transport. Reste à transformer l’essai.
    Toutes les pertinences pour soutenir ce nouveau service sont en place. Un départ matinal ôtera tout attrait à la ligne Toulouse – Puigcerdá – Barcelone déjà dégradée par une rupture des correspondances avec le train de nuit Latour de Carol – Paris. Le but étant de ne pas polluer les services TGV en gestation, ce qui permettra de déclasser définitivement Toulouse – Puigcerdá – Barcelone aux services Régionaux. Sans concurrence ferroviaire, le service AVE devra toutefois prouver sa pertinence face aux lignes régulières d’autobus opérées par ALSA et Eurolines à des prix attractifs. Le juge de paix pour valider une LGV se met en place.
    En haut des Pyrénées, au carrefour de la Cerdagne, de la Catalogne et de l’Andorre, le chemin de fer transpyrénéen conserve tous ses attraits hiver comme été. Déjà purgé scientifiquement des voyageurs en transit, le fond de clientèle restant est parfaitement stable et insensible aux attraits de la grande vitesse Eurosud. Une fonction insoupçonnée restera à confirmer pour le passage via Puigcerdá par l’attrait d’une offre économique à laquelle sont sensibles jeunes et classes moyennes. Traverser les Pyrénées dans le manège Transpyrénéen est un voyage touristique enchanteur dont peu de lignes en Europe peuvent se prévaloir.
    Ceux qui voudront un voyage de qualité feront vivre cette ligne à redécouvrir à la vitesse d’une croisière. Andorre n’est pas la seule oubliée du réseau à Grande Vitesse. Sur le schéma proposé Narbonne non plus n’a pas fait le poids.
    http://www.claraco.com | EN SAVOIR PLUS | LIRE L'ARTICLE

    Catégorie : Transport voyageur | Origine de l'article : intermodalite.com
  4. 01
    mars

    Essai d’un autocar SETRA « ComfortClass 500 » sur 52000 kilomètres

    Note 2.71/5 (274 votes)
    Posté par CG, 01-03-2013 à 09:19 | Commenter | nb: 0 nombre de commentaires
    Essai d’un autocar SETRA  « ComfortClass 500 » sur 52000 kilomètres

    Setra initie un essai de son autocar grand tourisme, S 515 HD du nouveau ComfortClass 500, sur un circuit le conduisant vers l‘ Amérique du Sud en transitant par la Chine. Il s’agit du plus long voyage jamais entrepris au monde par un autocar qui passera de la route de la soie aux routes transcontinentales d‘Amérique. Un Setra S 515 HD ComfortClass 500 de série sera utilisé pour mettre [...] en avant ses qualités sur un parcours 52.000 kilomètres et un voyage de plus de neuf mois. Setra et son modèle grand tourisme seront associé l'organisateur de voyages de Fribourg « Avanti Reisen »
    De Stuttgart à Fribourg sur un périple de 52.000 kms, à travers des paysages de steppe et des montagnes couronnées de neige: les voyageurs participant à cette année de croisière qui es tune première, pourront non seulement découvrir la route de la soie, mais voyageront également sur les grandes distances du continent américain d'Alaska à la Terre de Feu. Tout le confort de d'un Setra S 515 HD du nouveau ComfortClass 500 séries, luxueusement équipé sera le vaisseau de ce périple. Cette croisière se veut être le plus long voyage en Autocar Grand Tourisme du monde; Il sera monté par l'organisateur de voyages « Avanti Reisen », et débutera le 8 avril 2013 à Fribourg et se terminera le 22 décembre à Ushuaia, la ville la plus au sud du monde. En bref : Ce record mondial sur cet itinéraire démesuré, sur de très longues distances dont la plupart seront accomplies sur des routes inconfortables et par des conditions climatiques très diverses, réclame un véhicule de grand tourisme techniquement mûr disposant de caractéristiques motrices exceptionnelles et de caractéristiques hors normes en ce qui concerne tout autant le confort auquel seront apportées des améliorations innovantes que la sécurité qui se veut optimum.
    La confiance dans la marque de Setra en la meilleure garantie. Hans-Peter Christoph, directeur général d'Avanti, qui a déjà avec succès voyagé d'Allemagne du sud en Chine dans des autocars de grand tourisme de première classe Setra est convaincu et confiant en la réussite de ce challenge
    À son avis, la confiance qu’il a dans les autobus de Daimler AG est la meilleure garantie quand il s'agit de prendre le risque d'aborder un voyage faisant le tour du monde dans un bus de grand tourisme : « En ce qui me concerne, confirme t-il, il n'y a aucun meilleur compagnon de voyage que le Setra. » Setra grand tourisme: C’est la réponse la plus professionnelle pour un tel challenge. La combinaison des aménagements luxueux associés à des moteurs puissants et protecteurs de l'environnement grâce à la puissance de l'euro VI « BlueEfficiency», SETRA offre tout simplement la solution idéale pour ce voyage au long cours exceptionnel. Comportant le régulateur de vitesse programmable, le système auxiliaire de guidage, l’assistance de freinage, le programme électronique de stabilité et le Front Collision Guard (FCG), le SETRA 515 HD répond aux normes de sécurité les plus élevées actuellement applicables. La boîte de vitesse de ce car grand tourisme comporte 10 rapports, le moteur classique et fiable à six-cylindre OM 470 qui produit 315 kilowatts (428 puissances en chevaux) et fournit son couple maximum de 2100 Dn à 1100 t/mn. A ce moteur Euro VI est couplée une transmission manuelle à six vitesses GO210, qui comporte une sixième vitesse longues pour réduire les tours moteurs en régime de croisière. Cet autocar grand tourisme cinq étoiles dispose d’un confort exceptionnel avec de la place suffisante pour les jambes grâce à un pas de sièges et un moulage adapté. Avec une classification cinq étoiles et une longueur de 12,3 mètres, le nouveau modèle de ComfortClass 500 à deux essieux, qui a été présenté pour la première fois au salon des véhicules utilitaires de l'IAA de l'année dernière à Hanovre. Il fournit à la place pour les jambes suffisante avec 40 fauteuils individuels. En outre, l'ambiance intérieure est agrémentée par la dispositions de quelques espaces à fauteuils face à face et tables. Sur les améliorations techniques du S 515 HD, l'exploitant ambitieux tirera bénéfice également de la sécurité supplémentaire permise par le réseau de points de service étendu de la marque EvoBus Omniplus. Un mécanicien expérimenté sera également présent lors de ce voyage exceptionnel. Dans 26 pays pays traversés lors de ce périple, de trés nombreux points d’assistance seront disponibles pour sécuriser le voyage. Les voyageurs peuvent réserver le voyage, qui couvre une distance totale de 52.000 kilomètres au travers de 26 pays. Ils peuvent réserver pour l’intégralité du voyage ou bien visiter plus spécialement l’un ou l’autre des pays traversés ou encore réserver pour cinq étapes différentes. Cette croisière de rêve relie deux des itinéraires les plus légendaires du monde et est pimentée par une multitude de points culminants. <<Elle conduit au mont Ararat, lieu sacré, par le désert de Gobi, les volcans de la Terre de Feu et les lacs canadiens. Ce voyage permet également la découverte des jungles vertes de l'Amérique Centrale aussi bien que la visite villes ultramodernes », explique Hans-Peter Christoph, soulignant l'intérêt pour ce voyage touristique épique, pour lequel quelques sièges sont encore disponibles.
    En 2012, avec le ComfortClass 500, Setra a présenté le premier autobus grand tourisme de série au monde élaborée entièrement en conformité avec la norme Euro VI. Cette technologie est associée à de nouvelles performances en termes d'efficacité économique, valeur, confort et sécurité. Avec ce modèle, c’est pour SETRA la sixième génération de son concept Grand Tourisme. En prime ces modèles impressionnent par leur design avec une forme aérodynamique qui a été affinée en soufflerie pour intégrer l’aérodynamisme comme élément d'un processus de développement complet. En outre, le concept de construction retenu a permis des gains de poids tout en renforçant la résistance du véhicule et améliorant ainsi la sécurité. La gestion intelligente de la consommation de carburant et d'énergie électrique, font du nouveau Setra Grand tourisme le plus sobre de sa gamme.
    http://www.setra-autocars.fr/ | EN SAVOIR PLUS | LIRE L'ARTICLE

    Catégorie : Transport voyageur | Origine de l'article : intermodalite.com
  5. 28
    févr

    Consommations et dépollution des Autocars

    Note 2.81/5 (274 votes)
    Posté par CG, 28-02-2013 à 18:45 | Commenter | nb: 0 nombre de commentaires
    Consommations et dépollution des Autocars

    Consommation de carburant nettement inférieure avec la Setra ComfortClass 500 Euro VI.
    Durant le "Record Run Buses 2012", la nouvelle génération d'autocars de tourisme Euro VI Setra, la ComfortClass 500, a démontré que deux objectifs apparemment contradictoires peuvent être atteints en même temps. En effet, il est désormais possible de réduire la consommation de carburant [...] ainsi que les émissions de gaz tout en respectant la nouvelle norme Euro VI. Les autocars de la nouvelle ComfortClass 500 sont conformes à la norme Euro VI et assurent donc une baisse allant jusqu'à 80 % des émissions d'oxydes d'azote. Ces tests en conditions réelles supervisés par DEKRA ont prouvé que la toute nouvelle génération de véhicules Euro VI consomme 8,2 % de gazole de moins que ceux de la série précédente. Un avantage primordial prouvé lors du "Record Run Buses 2012" : la technologie Euro VI de série sur la nouvelle ComfortClass 500 est très rentable pour les autocaristes.
    Les tendances de consommation de ces véhicules de série, sont une orientation fiable des seuils qui sont accessibles en exploitation courante pour des véhicules de transport de personnes 50 places et plus. Ces chiffres doivent permettre aux commanditaires d’études comparatives entre rail et route d’actualiser les simulations qui encore font état de 32 litres aux 100 kilomètres en moyenne.
    A ce saut technologique favorable à l’exploitant, il faut ajouter que le bus se décline en gammes moyennes et en petits véhicules offrant une possibilité d’adapter les moyens et donc les consommations à la fréquentation des lignes. 23 litres de consommation pour un bus de 50 places est de loin une performance inégalable avec les autorails les plus légers.
    http://www.setra-autocars.fr/ | EN SAVOIR PLUS | LIRE L'ARTICLE

    Catégorie : Transport voyageur | Origine de l'article : intermodalite.com
  6. 27
    févr

    Laisser peser la concurrence sur les tarifs train et tarifs bus

    Note 2.75/5 (246 votes)
    Posté par CG, 27-02-2013 à 21:29 | Commenter | nb: 0 nombre de commentaires
    Laisser peser la concurrence sur les tarifs train et tarifs bus

    108 entreprises de Réunir sont certifiées AFNOR : Préalablement à ce développement, il est important de souligner les efforts des entreprises de transport routier de voyageurs. A côté des deux majors structurés autour du groupe SNCF et de Véolia que sont Idbus et Eurolines, les transporteurs indépendants ont aussi structuré leurs moyens et Réunir affiche aujourd’hui 108 adhérents [...] à son réseau certifiés au niveau de la qualité par l’AFNOR. Au début de l’année 2013, AFNOR Certification a renouvelé le certificat du réseau Réunir. Avec ses 17 nouvelles entreprises certifiées en 2013, Réunir est l’illustration des efforts effectués par les autocaristes pour offrir une haute qualité de service.
    Le transport routier de voyageur est aujourd’hui une solution et une alternative raisonnable à la demande des usagers, cela malgré le fait qu’ils rencontrent de plus en plus de difficultés à financer des billets dont les prix se retrouvent trop décalés de la prestation fournie. Avoir unifié les tarifs TER entre bus et train apparait comme un désavantage pour le bus. En effet train et bus n’ont pas du tout le même prix de production. Un bus produit son kilomètre autour de 4 euros alors qu’un train produit ses services autour de 23 euros du kilomètre, pour un remplissage comparable très souvent à la capacité d’un bus. Avec un tarif unique quel que soit le mode, il est évident que le client ne supporte plus la surfacturation routière assurant une péréquation entre modes de transport. Les difficultés économiques obligent des restrictions et des choix tarifaires lors de la préparation de chaque déplacement.
    Les Tarifs, une évidence constatée par la SNCF
    L’essoufflement du modèle TGV pour lequel la SNCF avoue la perception d’un marché changeant dans lequel, y compris la clientèle « affaires » s’oriente vers une prestation ordinaire devrait alerter les Autorités organisatrices de transport sur cette sensibilité de la demande. En dehors des obstinés qui comparent à charge, train et bus, sans mettre en parallèle le prix accessible des billets par prise en compte du cout réel du mode, il est clair que l’usager captif devient attentif au tarif. Cela n’a pas échappé à la SNCF qui vient d’investir dans des produits permettant d’offrir des offres lowcoast. Idébus en est l’une des réponses routières ce qui confirme la pleine pertinence de l’autocar. Les TGV OUIGO sont aussi une réponse ferroviaire qui devrait permettre de conserver un volume justifiant l’utilisation d’une partie excédentaire d’un parc TGV aujourd’hui pléthorique.
    Dès lors comment s’étonner que l’autorité de la concurrence s’auto saisisse d’une réflexion visant à ouvrir le marché du transport de voyageurs afin de réguler l’offre et donc le tarif des prestations. Il semble naturel que le bus puisse exprimer son potentiel en liaisons interrégionales et ne soit pas cantonné à un produit de substitution au train lorsqu’il est défaillant ou bien lorsqu’il faut pallier aux caprices de certains personnels. Une liberté de déplacement à un juste prix est un service mis à disposition d’un public en attente depuis la normalisation par le haut des tarifs TER et SNCF. Ce mouvement vers une vérité des prix est indispensable car l’écart provoqué par une trop grande administration des services est en train d’ouvrir une brèche dans laquelle s’est engouffré un covoiturage non règlementé. Les autocaristes méritent la liberté de laisser s’exprimer leurs compétences. Majoritairement relégués à des taches de sous traitants de la SNCF, leur professionnalisme peut être une réponse à une demande ne pouvant supporter les tarifs TER et SNCF dans lesquels une complexité de compensations sociales ne permet plus de prévoir le prix de son voyage.
    http://www.claraco.com | EN SAVOIR PLUS | LIRE L'ARTICLE

    Catégorie : Transport voyageur | Origine de l'article : intermodalite.com

Robert & Gilles CLARACO Fondateurs du portail de l’intermodalité intermodalite.com