Bienvenue sur le site intermodalite.com. Afin de faciliter vos recherches, nous avons classé les commentaires par catégories « derniers commentaires » et « derniers sujets commentés ». Vous pouvez réagir instantanément en déposant un commentaire & appliquer une notation à l’article.

Commentaires, réactions & échanges

  1. 18
    juil

    Frédéric Cuvillier et les Présidents de RFF et SNCF sur la sellette

    Il y a quelques jours dans ces colonnes, nous commentions Brétigny-sur-Orge avec un constat : La leçon n’a pas été acquise. Avec crainte, nous pensions que la confirmation de cette conclusion ne pourrait inévitablement se faire attendre très longtemps. Ce 17 Juillet 2014 entre Pau et Lescar, une automotrice de type Z2 assurant un TER Aquitaine a rattrapé une automotrice TGV. Le bilan [...] humain est encore important et nous avons d’abord une pensée pour ces victimes qui ont encore cru pouvoir faire confiance au système ferroviaire Français. Par contre nous n’avons pas de compassion pour tous ces cheminots, quels que soient leurs grades qui assurent la responsabilité du réseau et des circulations. La sécurité est une notion absolue et il n’est pas possible de cautionner des entités qui sciemment compensent les dérèglements liés à des défauts d’entretien par des restrictions de vitesses indéterminées car les remises en ordre ne sont pas planifiées. Le CEVENOL est le symbole de cet état de fait. Nous sommes également sans complaisance pour ceux qui ont inventé la notion de « renoncement à maintenance » sur certaines lignes du réseau. Nous sommes également sans complaisance pour ceux qui ont épuisé les réserves de maintenances du réseau Français. Cela se traduit par des réparations après des dysfonctionnements qui viennent suppléer l’entretien périodique préventif.La sécurité est une notion absolue qui découle de procédures et de référentiels, scrupuleusement appliqués par une affectation de moyens techniques, financiers et humains. Il n’existe aucune dérogation à la sécurité. Ces notions devraient être connues de Monsieur Cuvillier Frédéric qui demande un contrôle de la signalisation du réseau alors que sa fiabilité résulte simplement de ce que les agents sont missionnés à faire au quotidien. Contrôler le niveau de sécurité des équipements est une perte de confiance à l’égard des cheminots dont la mission première est le niveau de sécurité absolu du réseau.Dans de telles circonstances récurrentes, il est impossible de tergiverser. Il est inutile d’attendre des résultats pour déterminer qui a commis la faute tant à Brétigny sur Orge qu’à Denguin. Les responsabilités sont sans aucun doute à porter au plus haut niveau hiérarchique des deux entreprises que sont RFF et SNCF. Les Présidents sont responsables de leurs commettants quel que soit leur grade et leur statut. Les démissions des deux Présidents pourraient épargner le Ministre s’ils avaient la décence pertinente de les présenter conjointement après ces graves incidents. http://www.claraco.com | EN SAVOIR PLUS | LIRE L'ARTICLE | RETOUR

    Catégorie : Coup de gueule | Origine de l'article : intermodalite.com
  1. commentaire Posté par TourdeCarol, 23-07-2014 à 12h29

    notre transporteur en chef à dénomination variable ( un coup ministre, un coup secrétaire d'état ) fait la une du canard enchainé ce matin avec la ligne de ferroutage à cout démesuré. Au delà du problème du gabarit des tunnels que tout le monde connait depuis des années ( je rappelle qu'il a fallu raboter celui du mont genévre dans les Alpes pour faire passer la transalpine au début des années 2000...sans émoi médiatique) il est assez cocace de voir que nos hommes politiques et les technocrates téflons et autistes qui les assistent n'ont toujours pas compris que le monde du transport fonctionnait selon des schémas plus vastes que le cradre étriqué national. Aucune coopération transnantionale à part des tunnels coûteux sans voies d'accès commercialement viables. Le tunnel du Lyon Turin en projet ne parle jamais des voies d'accès. Dans les Pyrénées, le tunnel du Somport débouche sur une route sinueuse de montagne de la vallée d' Aspe où pourtant une voie de chemin de fer abandonnée aujourd'hui fit le bonheur d' Hitler pour son business avec Franco et Salazar et ce, avec pragmatisme. Une illustration parlante de la déchéance française:

    http://www.youtube.com/watch?v=9f7YTu-Nn1c

Robert & Gilles CLARACO Fondateurs du portail de l’intermodalité intermodalite.com