Bienvenue sur le site intermodalite.com. Afin de faciliter vos recherches, nous avons classé les commentaires par catégories « derniers commentaires » et « derniers sujets commentés ». Vous pouvez réagir instantanément en déposant un commentaire & appliquer une notation à l’article.

Commentaires, réactions & échanges

  1. 10
    mai

    Explosion d’un train en Russie

    Note 2.77/5 (78 votes)
    Posté par CG, 10-05-2013 à 00:16 | Commenter | nb:2 nombre de commentaires
    Explosion d’un train en Russie

    Quelques jours après le déraillement d’un train transportant des matières dangereuses en Belgique, un nouvel accident à Rostov au sud de la Russie implique un autre convoi ferroviaire. Plus de 3000 personnes ont du être évacuées après cette explosion de wagons transportant du carburant. Des dégâts importants ont été occasionnés aux habitations voisines de la gare de Biélaya [...] Kalitá. Cette nouvelle catastrophe est un nouvel avertissement imposant une vigilance accrue sur ce type de transport.
    L'accident a fait 27 blessés. Aucun mort n'est à déplorer, d'après une commission d'enquête fédérale chargée de faire toute la lumière sur cet accident, dont on ignore encore les causes. Les faits se sont produits au passage d'un convoi de 69 wagons chargés notamment de chlorure de sodium, de fioul, de propane et d'essence, dans la gare de Belaya Kalitva. La violence de l'explosion a propulsé dans les airs une partie d'un wagon qui a heurté la façade d'un immeuble et endommagé un appartement situé au... 6e étage !
    Ces transports font l’objet d’un suivi très spécifique en ce qui concerne les transports routiers, en particulier en ce qui concerne la construction et le contrôle des véhicules qui ont une durée de vie très limitée. En ferroviaire les principes sont les mêmes mais la durée de vie de ces wagons spécialisés dépasse régulièrement les trente ans. Une telle durée de vie est inadaptée y compris avec un suivi très régulier et des révisions importantes. En outre sur la route, des dispositifs spécifiques de stabilité, de freinage et des limites de vitesses inférieures aux limites ordinaires sont édictées. Il sera important de faire ce rapprochement pour revisiter les règlementations ferroviaires. Ce deuxième avertissement qui n’a semble t-il pas fait de victime doit être une alerte confirmée pour durcir les protocoles ferroviaires en Europe et relancer les mesures qui avaient été annoncées
    http://www.claraco.com | EN SAVOIR PLUS | LIRE L'ARTICLE | RETOUR

    Catégorie : Transport marchandise | Origine de l'article : intermodalite.com
  1. commentaire Posté par numbers, 12-05-2013 à 17h51

    Un paramètre important à appréhender est que sur le parc de wagons de produits chimiques, pour le chargeur, louer un wagon neuf ou un wagon de trente cinq ans ne se transcrit pas de manière significative sur le montant du loyer mensuel. Dès lors conserver un parc certes agréé mais vétuste n'est que de l'intérêt du wagonnier loueur. En France la SNCF est le principal propriétaire de ces parcs au travers de divers noms commerciaux. S'ils ne sont pas toujours tirés par des trains SNCF et qu'en particulier Europorte et parfois ECR en assurent la traction, c'est quand même le propriétaire des wagons qui pourrait devoir assumer une responsabilité chapeau à plusieurs titres:
    1- Si la responsabilité des wagons est engagée
    2- Si l'agrément du type de wagon est bien un agrément règlementaire en vigueur mais que les intervenants ont connaissance d'évolutions techniques sécurisantes qui n'ont pas été appliquées. Par exemple un détecteur d'essieu déraillé....qui aurait permis de déclencher un freinage d'urgence dès sa survenance.
    3-S'il était démontré que le but d'un renouvellement insuffisant n'avait qu'un but financier alors que les résultat comptable du wagonnier auraient permis un engagement plus volontariste améliorant significativement des fragilités.

  2. commentaire Posté par iD, 12-05-2013 à 17h31

    Bonjour,

    Malgré un entretien suivi, le parc de wagons de transports de produits dangereux en France semble disposer une moyenne d'age vénérable qui serait voisine de 35 ans. C'était en tout cas le cas du parc de wagons de transports de gaz et d'hydrocarbures ERMEWA il y a 7 ans.
    Depuis les mises en service de wagons neufs ne semblent pas massives. Ce créneau ferroviaire est aussi un marché assez captif et les entreprises chargeuses demandent des garanties de sérieux aux opérateurs ferroviaires avant de leur délivrer des agréments pour pouvoir opérer chez eux. Il n'en demeure pas moins que la vétusté engendre une augmentation des risque malgré les remplacements d'éléments usés.
    Ce problème semble être pris en compte par la SNCF qui voit ces trafics passer sans beaucoup de résistance à la concurrence. Sur les trains mixtes, les wagons dangereux sont souvent éloignés de l'engin moteur...
    Il semblerait interessant que les responsables politiques fassent un véritable état des lieux avec des bilans de formations et des bilans de coordination entre chargeurs, transporteurs et protection civile.
    Les citoyens qui ont de tels convois qui passent discrètement à proximité de leurs habitations devraient également être informés du risque ferroviaire et sensibilisés aux comportements à adopter en cas d'alerte.

Robert & Gilles CLARACO Fondateurs du portail de l’intermodalité intermodalite.com